Accueil > Où et comment stocker ses produits ?
Le guide du commerçant – La gestion des stocks

Où et comment stocker ses produits ?

Quelle que soit votre activité, quelle que soit la taille de votre entreprise, il est indispensable d’entreposer votre marchandise et/ou les consommables nécessaires à la bonne exécution de votre métier. De décisions stratégiques en déclinaisons opérationnelles, la gestion des stocks et donc leur entreposage forment ensemble un des leviers de compétitivité d’une entreprise. Mais est-il préférable de stocker en interne ou d’externaliser l’entreposage ? Fastmag vous propose de découvrir les avantages et les inconvénients de ces deux options dans votre gestion de stock.

Entreposage interne : une maîtrise complète des stocks

La gestion des stocks et leur entreposage posent souvent des problèmes très complexes à gérer pour les entreprises : questions de saisonnalité qui s’entremêlent aux délais des fournisseurs, aux volumes à traiter…. Pourtant, beaucoup d’entreprises font le choix de garder en interne ce maillon de la chaine logistique. Pourquoi ?

Les atouts d’une gestion des stocks et d’un entreposage internes

Les arguments en faveur d’une internalisation complète de la gestion et de l’entreposage des stocks sont réels et sérieux. Trois peuvent définitivement vous convaincre de ne jamais externaliser.

1. Des stocks peu importants

Quand les stocks ne sont pas trop importants et qu’ils tiennent dans la remise d’un magasin, il n’est guère difficile de les gérer. En effet, s’il y a peu de stocks, cela signifie également que l’entreprise a mis en place une stratégie d’approvisionnements qui correspond à son métier, auprès de fournisseurs flexibles et n’ayant que peu de retours clients à gérer. Pour ces entreprises investir d’une externalisation coûterait plus cher.

2. Une capitalisation immobilière source de profits

Lorsque la supply chain est un levier stratégique, une entreprise se doit d’internaliser le stockage et le transport de ses marchandises. Par exemple, une société proposant un SAV — service devenu au fil du temps un véritable levier de croissance — ne peut absolument pas se passer d’un lieu de stockage pour réparer ou échanger les articles. Dans ce cas, même s’il est nécessaire de réaliser une capitalisation immobilière en vue d’acquérir un entrepôt plus grand, ce qui réduit sa capacité financière au détriment d’autres investissements, elle se doit de le faire. En effet, le chiffre d’affaires qui en découlera lui sera plus profitable que si elle n’avait pas initié ce SAV. De fait, elle amortira plus rapidement cet investissement qui intègre son patrimoine, la valorisant davantage.

 

3. Une logistique sur mesure

Il est des entreprises qui ont développé une véritable maîtrise de leur gestion de stocks et de leur entreposage. En se dotant d’outils informatiques performants, elles sont parvenues à acquérir une vision globale de la logistique. Aucun prestataire ne serait à même d’atteindre leur niveau de personnalisation et de process adaptés à leur cœur de métier. Cela est d’autant plus vrai si leurs flux d’entrées et de sorties de stocks se valent. En effet, comme chacun le sait, les logisticiens professionnels sont plus spécialisés dans les expéditions, peu dans les approvisionnements.

Entreposage externe : la flexibilité pour devise

Les raisons qui militent en faveur d’une externalisation des stocks sont en réalité assez nombreuses. En effet, les logisticiens ont développé des savoir-faire qui permettent aujourd’hui de développer des partenariats créateurs de valeur pour les entreprises.

Les avantages d’une externalisation de la gestion des stocks et de leur entreposage

Quatre raisons majeures peuvent vous décider à opter pour l’externalisation de votre stockage.

 

1. Une flexibilité sur mesure

Grâce à son expérience dans le stockage et la logistique, un logisticien est à même d’assumer les pics de flux imprévus ainsi que la saisonnalité des cycles de vente. Par exemple, à Noël, un fabricant de jouets peut décider d’externaliser sa production en cette période, en gardant la main sur le picking pour s’assurer de la qualité du colisage. Ainsi, il n’a pas à adapter son stockage et sa logistique interne à cette occasion et gagne en flexibilité sur ses approvisionnements et ses expéditions.

2. Le core business avant tout

La gestion des stocks et le stockage sont particulièrement énergivores, quelle que soit la taille de l’entreprise. Dans bien des cas, le temps qui lui est accordé empiète sur le cœur de métier de l’entreprise qui, grâce à l’externalisation, se voit soulagée d’une tâche qui freine son fonctionnement et son développement, tout en bénéficiant d’une vraie expertise de logisticien.

3. Une expertise et des moyens Hi-Tech

En parfait professionnel du stockage et de la logistique, un logisticien est à même de vous conseiller et vous accompagner sur toutes vos problématiques de gestion de stocks et d’entreposage. Par ailleurs, ils disposent d’une infrastructure informatique pensée pour optimiser les espaces et les coûts. Externaliser, c’est donc accéder à des solutions logistiques Hi-Tech que les seuls moyens de l’entreprise ne pourraient pas obtenir dans le cadre d’une gestion interne.

4. Un coût abordable

Contrairement aux idées reçues, le coût d’une externalisation est abordable. En effet, l’entreprise ne paie que ce qu’elle occupe en espace et utilise en services de stockage. De plus, en fonction du logisticien retenu, l’entreprise peut bénéficier de tarifs de transport très avantageux pour ses expéditions.

Les inconvénients d’une externalisation du stockage

Certes, l’externalisation propose de nombreux avantages qui, en fonction de la taille de votre entreprise ou de son métier, peuvent présenter plus d’inconvénients que d’avantages.

La perte de contrôle de vos stocks

Il peut ne pas être possible, au regard même de l’activité, de déléguer l’intégralité de son stock à un prestataire spécialisé dans le stockage et la logistique. En effet, rares sont les entreprises qui peuvent se dispenser d’une gestion de stock, ne serait-ce que pour éviter les surstockages, les ruptures et les stocks dormants.

La crainte d’un service au rabais

Si les logisticiens maitrisent parfaitement la logistique au niveau des marchandises sortantes, force est de reconnaître que les entrées, le pickng et le colisage peuvent souvent ne pas suivre les process de l’entreprise qui externalise. En cas de service de qualité moindre, l’entreprise risque de souffrir d’une insatisfaction auprès de sa clientèle qui impactera forcément son image de marque. C’est donc un point à ne pas négliger.

Législation et stockage

Selon votre activité et les marchandises stockées, vous devrez respecter différentes règles de stockages. En France, selon le secteur d’activités et la dangerosité des marchandises stockées, différentes réglementations peuvent être appliquées. Il est possible de connaître chaque famille de risques en consultant le site de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS).

Norme 4080011 de janvier 2006

C’est la norme AFNOR la plus répandue pour les différentes activités de la Supply Chain et de la logistique. Elle a été conçue pour encadrer les échanges de marchandises et d’informations dans les entrepôts et les plates-formes logistiques qui « jouent un rôle stratégique de régulateur de la supply chain, en termes de maîtrise des flux et des délais ».

Cette norme passe en revue différents aspects comme :

  • Réception de produits : documents de contrôle ;
  • Échantillonnage, contrôle statistique de la qualité ;
  • Emballages, machines d’emballage ;
  • Matériels de stockage : transtockeurs, élévateurs, carrousels ;
  • Palettes et conteneurs de manutention ;
  • Chariots de manutention et sécurité ;

Code du travail

Selon l’article L4321-1 du Code du travail, « les équipements de travail et les moyens de protection mis en service ou utilisés dans les établissements destinés à recevoir des travailleurs » doivent être « équipés, installés, utilisés, réglés et maintenus de manière à préserver la santé et la sécurité des travailleurs, y compris en cas de modification de ces équipements de travail et de ces moyens de protection ». Pour être en conformité avec la réglementation et bien agencer vos lieux de stockage pour votre activité, il est essentiel de bien les analyser.

Pour conclure, le stockage des marchandises d’une entreprise dépend principalement de sa stratégie de développement et d’investissement. Il est peu aisé d’orienter vers une option plus qu’une autre, chacune d’entre elles proposant de gros avantages et des inconvénients. Cependant, il est clair qu’un équipement minimum et de qualité est essentiel à une bonne gestion interne des stocks et à leur entreposage ; tout comme il est essentiel de bien choisir son logisticien avant de lui donner les clés d’un des leviers de compétitivité de son entreprise.

En résumé

  • Une gestion interne présente de nombreux avantages : développement d’une gestion sur-mesure, un patrimoine valorisant, beaucoup de simplicité en cas de stocks peu importants. Elle présente aussi des inconvénients : frein à la croissance, immobilisations forcées.
  • Une gestion externe permet de bénéficier d’une logistique flexible, Hi-Tech à un coût abordable en fonction de ce que l’on consomme. Mais, elle suppose un service irréprochable et la possibilité d’une perte de contrôle.
  • Dans les deux cas, le stockage est réglementé : que le stockage soit interne ou externalisé, il doit se conformer à la réglementation en rapport avec l’activité.
  • La norme 4080011 permet de développer une logistique agile.
Fastmag - Tous droits réservés - Mentions légales - Conditions générales de vente - RGPD - Une société du groupe DL Software