Le guide du commerçant

Bien gérer vos stocks pour pouvoir planifier la distribution

Des stocks manquants, et c’est parfois une réaction en chaîne qui se met en place dans l’entreprise. Il faut prévenir le service commercial que le produit est indisponible à la vente. Le service achat doit être sur le pied de guerre pour s’approvisionner rapidement. Et c’est sans compter une fabrication à l’arrêt dans les entreprises industrielles ou artisanales qui attendent la matière première pour lancer la production. Il est donc essentiel de bien gérer ses stocks pour pouvoir planifier la fabrication, la vente et la distribution.

Les conséquences d’une rupture de stock

Lorsqu’une rupture de stock a lieu dans l’entreprise, des mesures d’urgence sont mises en place. Et qui dit urgence dit généralement surcoût. Il faut en effet travailler vite, commander rapidement auprès des fournisseurs, sans parfois prendre le temps de réfléchir réellement au besoin et se faire livrer avec des moyens de transport plus onéreux (par exemple l’avion au lieu du bateau). Pour les entreprises industrielles ou artisanales, il faut demander aux salariés un effort supplémentaire pour travailler davantage, ce qui se traduit généralement par le recours à des heures supplémentaires, majorées. Autre solution : passer par une main d’œuvre flexible – comme les CDD ou les intérimaires – mais plus coûteuse. 

Enfin, il faut trouver des solutions commerciales pour les clients qui ont commandé le produit, mais qui n’ont pas pu se le faire livrer. Cela passe par la livraison d’un produit de remplacement et parfois par une ristourne commerciale.

Fastmag Boutique

Gérez vos stocks avec Fastmag Boutique

Optez pour un logiciel à la pointe pour la gestion de vos invendus.
En savoir plus sur le logiciel Fastmag Boutique.

Prévoir un plan d’urgence en cas de rupture de stock

Pour toutes ces raisons, il est nécessaire de mettre en place un plan d’urgence afin d’être paré à toutes les problématiques : 

  • Identifier les stocks stratégiques, et réaliser des contrôles réguliers sur ceux-ci afin de s’assurer que les quantités théoriques correspondent bien au stock physique ;
  • Diversifier les sources d’approvisionnement ;
  • Discuter avec le fournisseur sur sa stratégie de gestion des stocks, sur ses quantités disponibles et sur sa capacité à réaliser des approvisionnements dans l’urgence ;
  • Prévenir les clients en amont des quantités en stock. Il doit être impossible pour eux de commander un produit en rupture de stock, sauf à notifier que le délai d’acheminement sera plus long ;
  • Identifier auparavant les transporteurs capables de livrer dans l’urgence.

Mettre en place un stock minimum et des seuils d’alerte

Afin d’éviter de se retrouver en rupture de stock, il est nécessaire de mettre en place un stock minimum, aussi appelé stock de couverture ou minimal. Il correspond aux commandes de la clientèle pendant le réapprovisionnement. En résumé, il permet de continuer à satisfaire la demande des clients, sans être en rupture de stock, alors que dans le même temps les commandes d’approvisionnement sont passées. Il prend donc en compte deux éléments : le délai d’approvisionnement et la consommation moyenne. 

En dessous de ce premier seuil se trouve un second : le stock de sécurité. C’est un stock tampon, qui permet de couvrir les différentes incertitudes et les aléas qui peuvent avoir un impact sur les commandes et les approvisionnements. Il faut donc avoir réalisé des commandes de réapprovisionnement bien avant d’avoir atteint le stock de sécurité.

Une question ?
Nos experts peuvent vous aider

Les données demandées dans ce formulaire sont indispensables à Fastmag pour traiter votre demande et vous adresser du contenu pertinent sur ses produits et services. Vous trouverez plus d’informations sur le traitement de vos données et sur vos droits dans notre politique de protection des données

En résumé

 

  • La rupture de stock a des conséquences directes sur la distribution, mais aussi la commercialisation et la fabrication ;
  • Afin de continuer à assurer une continuité de service, un plan d’urgence doit être prévu ;
  • L’entreprise doit disposer de stocks minimums afin d’assurer la distribution des produits alors qu’elle doit elle-même se réapprovisionner.