Le guide du commerçant

Les stocks déportés : fonctionnement et enjeu

Littéralement, les stocks déportés sont tous les produits qui ne sont pas stockés chez son propriétaire. Certains prestataires peuvent alors se charger de gérer l’approvisionnement, selon les quantités nécessaires, en fonction des plannings et des besoins. Plus spécifiquement, les stocks déportés sont les produits qui restent la propriété de l’entreprise mais qui se situent physiquement chez des clients. On parle aussi de stocks avancés. Ils ont un enjeu logistique et permettent d’accélérer les flux, d’éviter les ruptures de stock mais aussi les situations de sur-stockage.

Comment fonctionnent les stocks déportés ?

StockLes stocks déportés sont envoyés chez un client mais ils restent la propriété du fournisseur. C’est une relation donnant–donnant qui doit être mise en place entre les deux parties, afin d’éviter qu’il y ait un perdant et un gagnant. En effet, pour que le système fonctionne, il faut une relation commerciale équitable, fondée sur des bases solides et une confiance entre les deux parties.

 

Aspect financier

Au niveau financier, le fournisseur est toujours le propriétaire du stock et c’est donc lui qui les finance avec sa trésorerie. Toutefois, une partie du coût de stockage est supportée par le client puisque la manutention, l’entreposage et tous les frais y afférant sont à sa charge. Le fournisseur bénéficie ainsi des structures logistiques du client. A noter que les risques liés au stockage (perte, vol, casse) sont donc du côté du propriétaire.

La facturation, le règlement et donc le transfert de propriété ont lieu soit au moment de la livraison des magasins par l’entrepôt central soit au moment de la vente définitive du magasin au consommateur final. 

Fastmag Boutique

Gérer les stocks déportés

Fastmag Boutique est un logiciel de caisse adapté à tous les statuts d’entreprise pour la gestion de boutique. En savoir plus

Retours produits

Les deux parties doivent se mettre d’accord sur les retours : si les produits ne se vendent pas, ils doivent être renvoyés chez le fournisseur puisque le client ne peut pas supporter éternellement un stock qui ne tourne pas. Il est aussi possible de mettre en place d’un commun accord des actions commerciales afin de les écouler.

 

Rendu de comptes

Le client doit rendre des comptes au fournisseur sur l’état de ses ventes. Des décomptes de ventes mais aussi des états de stocks doivent être rendus périodiquement, en fonction de ce qui est convenu entre les deux. C’est sur cette base que la facturation et que le paiement sont réalisés.

Bien entendu, la confiance n’empêche pas le contrôle et des audits peuvent être réalisés régulièrement. Des contrôles de cohérence entre l’état des ventes et l’état des stocks constituent une première approche. Si cela ne suffit pas, des vérifications physiques, avec la réalisation d’inventaires, peuvent être réalisées, sous réserve que le contrat qui lie les deux parties le prévoit.

Quel est l’avantage à mettre en place des stocks déportés ?

Ils permettent d’améliorer la réactivité dans la gestion des livraisons. C’est un système souvent rencontré pour les fabricants passant par un distributeur afin de vendre leurs produits. Plutôt que de stocker les produits chez le fabricant, ils sont stockés chez le distributeur qui se charge ensuite d’envoyer les produits auprès des magasins.

En résumé

 

  • Les stocks déportés permettent de gagner en rapidité et en réactivité ;
  • Les stocks sont alors physiquement chez le client, ou le distributeur, mais restent la propriété du fournisseur ;
  • Ils nécessitent une relation de confiance entre les deux parties.