Le guide du commerçant

Comment assurer son commerce ?

Quand on ouvre son commerce, une des étapes à ne pas négliger est de souscrire une assurance. C’est un contrat qui engage l’assureur à verser une indemnité financière, appelée prime d’assurance, si un risque venait à se produire. Elle permet donc d’être couvert en cas d’accident, de vol, de dommages causés à autrui… Il convient au préalable de faire un audit des risques encourus et de choisir le ou les assurances adéquates. Toutefois, elles ne font pas tout, et il faut respecter des règles permettant de limiter la fréquence de survenance des risques ainsi que leur impact.

Faire un audit des risques encourus

Analyses et statistiquesIl convient au préalable de faire un audit des risques encourus par l’entreprise. Il s’agit d’un état des lieux, indiquant les types de risques, mais aussi leur probabilité de survenance et leur impact en cas de survenance. Cet état peut être réalisé sous la forme d’une cartographie des risques. 

Il faut ensuite étudier les solutions à mettre en place, ou qui le sont déjà, afin de limiter les risques. Il s’agit par exemple de la mise en place d’un extincteur et d’une issue de secours en cas d’incendie. Pour les risques de vol, l’entreprise peut investir dans un système de vidéosurveillance.

Enfin, afin de protéger les salariés et les clients, d’autres normes de sécurité doivent être respectées : tenue d’un registre de sécurité, affichage des consignes de sécurité, éclairage d’urgence…

Fastmag Boutique

Assurer son commerce

Fastmag Boutique est un logiciel de caisse adapté aux différents statuts d’entreprise pour la gestion de magasins. En savoir plus

Choisir la ou les assurances adéquates

Il existe plusieurs types d’assurance : l’assurance RC Pro, l’assurance multirisques, l’assurance du local commercial, l’assurance contre la perte d’exploitation, l’assurance indemnisation de la perte de la valeur vénale du fonds…

 

L’assurance RC Pro

L’assurance responsabilité civile professionnelle est un incontournable. Elle couvre les dommages causés aux tiers par l’activité du commerce, qu’il s’agisse de la faute involontaire du salarié, du local, des produits ou du matériel. Elle n’est pas obligatoire pour les activités réglementées, mais est vivement recommandée.

 

L’assurance du local commercial

En cas de location d’un local, le bailleur demande fréquemment à son occupant de souscrire une assurance du local commercial. Elle permet d’être couvert en cas de survenance d’un risque (inondation, dégât des eaux, incendie…) qui impacterait le local.

 

L’assurance multirisques

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un package incluant plusieurs assurances : assurance perte d’exploitation, assurance des biens, assurance juridique…Elle prend donc en charge plusieurs types de risques : catastrophe naturelle, vol, incendie, vandalisme…et vise à protéger les murs du local ainsi que les biens, le matériel et les personnes qui y sont situées. 

 

L’assurance perte d’exploitation

La survenance d’un sinistre, entraînant la fermeture du commerce pendant quelques mois, le temps de tout remettre en ordre, peut avoir des conséquences financières graves. Il faut continuer à payer certaines charges comme les salaires ou les loyers tout en ayant généralement un chiffre d’affaires nul, ou grandement réduit. L’assurance perte d’exploitation permet au commerçant de percevoir une indemnité correspondant à un pourcentage du chiffre d’affaires.

Trouver l’assureur

Une fois les risques définis et les assurances plus ou moins en tête, il faut trouver l’assureur adéquat. Il est possible de passer par : 

  • Un courtier : moyennant une commission, il fait l’intermédiaire entre le client et le commerçant et est censé faire bénéficier à ce dernier d’un taux avantageux ;
  • Un comparateur : une demande est alors réalisée sur un comparateur d’assurances et le commerçant reçoit des devis de la part de plusieurs assureurs ;
  • Son assureur habituel ou n’importe lequel. 

Le prix à payer dépend de ce qu’on souhaite en matière d’assurances, mais aussi de la taille de l’entreprise (chiffre d’affaires, nombre de salariés…), de la zone géographique, du secteur d’activité et de la franchise souhaitée (c’est-à-dire de ce qui reste à payer par le commerçant).

En résumé

 

  • La souscription d’une assurance fait partie des moyens mis en œuvre pour réduire l’impact en cas de survenance d’un risque ;
  • Il en existe plusieurs : assurance RC Pro, assurance multirisques, assurance perte d’exploitation, assurance du local… ;
  • Pour choisir la ou les assurances nécessaires, il faut faire un état des lieux des risques encourus ;
  • Il faut ensuite trouver l’assureur adéquat et déterminer avec lui les différentes modalités de couverture.

Articles sur les démarches et les conseils pour l’ouverture de votre commerce

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.