Le guide du commerçant

La formation des salariés : un enjeu et un devoir

L’employeur a une obligation de formation vis-à-vis de ses salariés. Elle doit leur permettre de s’adapter à leur poste de travail, de maintenir leurs capacités à occuper un emploi, au regard notamment de l’évolution des organisations et des technologies. Mais ce n’est pas tout : au-delà d’être une obligation, former les salariés leur permet d’accroître leurs compétences, de gagner en productivité, de rester compétitif et de les motiver.

Pourquoi veiller à la formation des salariés ?

Veiller à former les salariés est non seulement une obligation mais également un moyen de gagner en productivité. Développer leurs compétences, s’adapter aux évolutions, les réorienter en fonction des nouveaux besoins est un facteur de croissance pour l’entreprise. De plus, la formation est un facteur de motivation pour les salariés, qui se sentent davantage impliqués et sont plus fidèles à leur employeur.

Fastmag Boutique

Gérer vos ressources humaines

La solution logicielle Fastmag Boutique est autant adaptée à un magasin qu’à une chaîne de magasins. En savoir plus

Quels dispositifs de formation sont mis à disposition des salariés ?

Il existe de nombreux dispositifs permettant aux salariés de se former : 

 

Le CPF (compte personnel de formation) 

Remplaçant le DIF (droit individuel à la formation), le CPF recense les droits acquis par le salarié ou cours de sa vie active et les formations dont il peut bénéficier. Chacun peut ainsi se créer un compte sur le site officiel et mobiliser, à son initiative, le crédit dont il dispose pour suivre une formation. 

 

Le plan de développement des compétences

Anciennement appelé plan de formation, le plan de développement des compétences rassemble l’ensemble des actions de formation retenues par l’employeur, prévoyant par exemple le bilan de compétences, la validation des acquis de l’expérience (VAE) ou la lutte contre l’illettrisme.

La reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) 

La reconversion ou promotion par alternance met en place un parcours alternant enseignements théoriques et activités professionnelles. Il s’inscrit en complément des deux dispositifs indiqués ci-dessus. Il peut être mobilisé à des fins d’évolution ou de réorientation professionnelle ainsi que de construction de projets qualifiants entre employeurs ou salariés.

Le conseil en évolution professionnelle (CEP)

Le CEP est un dispositif d’accompagnement pour toutes les personnes souhaitant faire le point sur leur situation professionnelle. Gratuit, accessible à tous, il peut être utilisé dans le cadre de la préparation de l’entretien professionnel. Il s’agit d’un rendez-vous obligatoire, qui se tient tous les deux ans quel que soit la taille de l’entreprise. Il vise à faire le point sur les perspectives d’évolution professionnelle du salarié et à identifier les actions à mettre en place pour mener à bien ce projet.

En résumé

  • L’employeur a l’obligation de former ses salariés pour leur assurer leur adaptabilité au poste de travail, leur maintien dans l’emploi et développer leurs compétences ;
  • Le CPF recense les droits acquis par la personne, convertibles en heures de formation ;
  • Le plan de développement des compétences regroupe les actions de formations retenues par l’employeur ;
  • La reconversion ou promotion par alternance (Pro-A) s’inscrit dans une logique d’évolution ou de réorientation professionnelle ;
  • Un entretien professionnel doit être réalisé tous les deux ans, et peut s’accompagner du CEP (conseil en évolution professionnelle).