Le guide du commerçant

Ouvrir son commerce : quelles démarches ? quels conseils ?

Ouvrir son commerce n’est pas une mince affaire et se résume parfois à un parcours du combattant. Les démarches sont nombreuses, et peuvent paraître complexes. Pourtant, afin de réussir au mieux son projet, quelques conseils simples peuvent être appliqués pour gagner en temps, en efficacité et en énergie.

Quelles sont les démarches à réaliser pour ouvrir son commerce ?

L’ouverture d’un commerce s’accompagne d’un certain nombre de démarches : choix de la forme juridique, dépôt du dossier de création au CFE, immatriculation au registre national du commerce et souscription d’une assurance.

 

Choisir la forme juridique

Il existe deux grands types de forme juridique : l’entreprise et la société. En entreprise (auto-entreprise/micro-entreprise, entreprise individuelle et EIRL), il n’y a pas de distinction entre l’entreprise et l’entrepreneur. Les deux ne forment qu’un sur le plan juridique. 

A l’inverse, la société dispose d’une personnalité morale propre, indépendante de l’entrepreneur. On retrouve ici des formes comme : 

  • La SA (société anonyme) ;
  • La SAS/SASU (société à actions simplifiée/société à actions simplifiée unipersonnelle) ;
  • L’EURL/SARL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée/société à responsabilité limitée).

Le choix de la forme adéquate dépend de plusieurs critères : volonté de s’associer ou non, perspectives de croissance, chiffre d’affaires envisagé, investissements à prévoir…

 

S’inscrire au registre national du commerce

L’ouverture d’un commerce nécessite l’inscription au registre national du commerce, peu importe la forme juridique. Cette immatriculation se fait au moment de la création, lors du dépôt du dossier au CFE (centre de formalité des entreprises). 

C’est un organisme en charge de collecter les documents et de les dispatcher aux différentes administrations. Il en existe plusieurs : dans le cas de la création d’un commerce, le CFE compétent est la chambre de commerce et d’industrie

 

Souscrire une assurance

Les commerçants n’ont pas d’obligation systématique de souscrire une assurance. Ceux exerçants dans un secteur réglementé doivent souscrire une assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro). Cependant, bien que non obligatoire, il est parfois conseillé d’en prendre une. Elle permet de se couvrir contre les dommages causés aux tiers par l’activité, ses salariés, son local ou ses biens.

D’autres assurances existent qu’il convient d’examiner au cas par cas afin de mesurer leur intérêt : assurance perte d’exploitation, assurance des biens, assurance multirisque…

 

Choisir le statut

Le créateur a le choix entre être indépendant ou faire partie d’un réseau. Dans le premier cas, il a les coudées franches et peut mener sa barque comme il l’entend. Dans le second, il peut : `

  • Être en franchise et bénéficier ainsi de l’appui d’un réseau et de la notoriété d’une marque. Il doit en contrepartie reverser une part de son chiffre d’affaires en royalties et respecter un cahier des charges ;
  • Être gérant-mandataire : la personne qui gère le commerce n’en est pas le propriétaire. Il agit au nom et pour le compte du propriétaire du fonds.

Fastmag Boutique

Le logiciel Fastmag Boutique est compatible avec tous les secteurs hors alimentaire

Fastmag Boutique est un logiciel de caisse adapté aux différents statuts d’entreprise pour la gestion de magasins. En savoir plus

Quels sont les conseils à appliquer pour ouvrir son commerce ?

Afin d’ouvrir son commerce, et de le voir prospérer, il est nécessaire de travailler son projet en profondeur, d’avoir les financements adéquats et de le faire connaître.

 

Travailler son projet

Pour réussir dans le commerce, il faut bien travailler son projet au préalable : 

  • Réaliser un bilan personnel ;
  • Connaître le secteur d’activité et rédiger une étude de marché et une étude de concurrence ;
  • Bien définir la zone de chalandise et choisir l’emplacement idéal ;
  • Réaliser un business plan qui sert de ligne directrice au projet ;
  • Connaître les facteurs clés de succès d’un commerce et les maîtriser : gérer l’approvisionnement et les stocks, créer une boutique en ligne en complément de la boutique physique pour créer des passerelles entre les deux, fidéliser ses clients

 

Trouver des sources de financement

Il est essentiel, afin d’ouvrir son commerce, de faire un tour d’horizon des sources de financement possibles 

  • Faire appel à la Love Money, c’est-à-dire à l’aide financière de proches ;
  • Réaliser une campagne de crowdfunding en faisant appel à la générosité d’inconnus ;
  • Obtenir des aides financières : prêt d’honneur, concours à la création d’entreprise, ACCRE, ARCE et ARE pour les demandeurs d’emploi.

 

Faire connaître son commerce

Il existe de nombreuses façons de faire connaître son commerce. Présence sur les moteurs de recherche, création d’un site Internet, distribution de prospectus, publicité dans la presse locale…Le principal, avant de se lancer tous azimuts, est de bien définir sa cible et de trouver la forme de communication qui est susceptible de l’atteindre au mieux.

Articles sur les démarches et les conseils pour l’ouverture de votre commerce

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.