Accueil > Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?
Le guide du commerçant – La gestion des stocks

Les règles de stockage

Les stocks d’une entreprise sont composés des biens acquis pour la vente, des matières premières, des produits finis ou semi-finis, d’articles voués à la réparation ou à la destruction. Pour optimiser son espace et ses coûts, une entité doit avoir une excellente gestion des stocks qui repose sur des règles visant tout à la fois la sécurité des salariés, la préservation des marchandises stockées et l’optimisation de l’espace. Fastmag vous fait découvrir les principales règles à connaître en matière d’entreposage.

Entreposage : notions et règles de sécurité

Les zones d’entreposage sont souvent difficiles à déterminer et à organiser. Leur gestion requiert une bonne analyse des lieux pour anticiper les potentiels dangers, par exemple la nature des matières premières stockées — sont-elles dangereuses ou non? –, et ainsi déterminer les process les plus pertinents pour faciliter les interventions à venir, mais aussi optimiser sa gestion des stocks.

De plus, selon l’article L4321-1 du Code du travail, «les équipements de travail et les moyens de protection mis en service ou utilisés dans les établissements destinés à recevoir des travailleurs» doivent être «équipés, installés, utilisés, réglés et maintenus de manière à préserver la santé et la sécurité des travailleurs, y compris en cas de modification de ces équipements de travail et de ces moyens de protection».

Structure de l’entrepôt

La sécurité des lieux de stockage dépend en premier lieu de leur conception, mais aussi de leur utilisation. Pour sécuriser au mieux les entrepôts, il existe donc des règles régissant leur construction. 

Elles se rapportent :

  • à l’implantation des voies de circulation, 
  • au dimensionnement, 
  • à la structure des équipements de stockage.

Un entrepôt de stockage doit donc être régulièrement contrôlé et soumis à des règles, intégrées à la bible d’entreprise :

  • Ventilation et éclairage optimal
  • Signalétique appropriée
  • Accès facilité aux extincteurs  
  • Plan de circulation défini et intégré à la bible de l’entrepôt
  • Matériel de sécurité conforme
  • La formation des manutentionnaires et gestionnaires de stock  
  • Sensibilisation à la sécurité régulière.

En cas de mauvaise conception et/ou de construction de votre lieu de stockage, différents risques peuvent apparaître et provoquer des accidents. Il est donc vivement recommandé d’élaborer un cahier des charges à l’intention du maître d’œuvre ou de l’architecte afin que soient prises en compte les caractéristiques de votre métier, mais surtout du futur lieu : hauteurs des rayonnages de stockage, largeurs des allées, conception du sol, définition, localisation et rythme de rotation des stocks…

Les principaux risques liés à la conception et la construction du bâtiment

Les chutes de charges ou d’éléments sur les lieux de passages et/ou de travail sont les principales causes d’accidents dans les allées de stockage. La déformation des installations, l’instabilité des rayonnages, l’éclairage non adapté, l’encombrement peuvent également être à l’origine de celles-ci, tout comme les engins de manutention : des passages étroits favorisent les collisions entre un chariot et un opérateur ou un chariot un palettier…

Pour connaître chaque famille de risques, vous pouvez consulter le site de l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS).

Organisation de la zone de stockage

Selon le Ministère du Travail, en matière de rayonnage de stockage, il est nécessaire de :

  • réserver un espace maximal de 20 m entre les rayonnages et l’accès à une allée de circulation, de service ou de secours;
  • installer des verrous de sécurité pour écarter tout risque de décrochement des lisses et des entretoises de leur point d’attache;
  • mettre en place des mécanismes de retenue adaptés aux charges stockées pour prévenir les chutes (panneaux grillagés, grillage, filet…);
  • placer des échelles en bordure d’allée de circulation «d’une longueur au moins égale à la hauteur des charges stockées»;
  • disposer à chaque entrée de rangée, «une plaque de charge informant du type de support, des dimensions, de la charge maximale des étalages et du numéro d’identification de l’installation ainsi que d’une plaque constructeur stipulant les règles de calculs appliquées, la température limite d’utilisation, le lieu et la date d’installation à l’état neuf ou reconditionné, les coordonnées du constructeur…»;
  • se conformer aux valeurs d’éclairage recommandées par la norme NF X 35-103.

Prévention dans les zones à risques

Les centres logistiques, entrepôts ou plateformes de distribution sont des lieux de travail à plus hauts risques que la remise d’un magasin d’accessoires de mode, ne serait-ce que par leur surface de stockage. De plus, la nature des produits stockés et leurs emballages n’entrainent pas les mêmes risques : des matières chimiques et dangereuses exigent des conditions d’entreposage particulièrement sécurisées, par exemple.

Pour toutes ces raisons, on doit veiller de manière accrue à la manutention manuelle ou au moyen d’engins, à la circulation dans l’entrepôt, dont nous avons vu l’importance de la conception.

Entreposage : optimisation de l’espace

Aménager son entrepôt

Si votre entrepôt est spacieux, il est nécessaire de l’aménager de manière à le rentabiliser au maximum et assurer une bonne gestion de stock. En plus des règles d’organisation de la zone de stockage pour assurer une bonne circulation et éviter les accidents, il est nécessaire de s’équiper de matériel approprié.

Barrières de délimitation :

Idéales pour délimiter un grand espace et peu chère, ces barrières constituent un moyen simple et efficace de stocker de façon organisée et sécurisée. Elles sont également parfaites pour favoriser une bonne circulation dans votre entrepôt et une excellente gestion des stocks. 

Plateformes :

Comme les mezzanines, les plateformes permettent de libérer de la surface en sol, tout en gagnant du rangement en hauteur. Vous disposez ainsi jusqu’à trois fois plus de rangement. Simples à mettre en place et modulables, c’est la solution idéale pour les entrepôts disposant de grandes hauteurs sous plafond. 

Racks :

Si vos marchandises sont volumineuses et lourdes, il est judicieux d’opter pour des racks de stockage. 

Vous pouvez ainsi organiser votre entrepôt en grandes rangées et faciliter votre gestion des stocks, mais aussi vos inventaires.

En cas de volumes moins importants, il vous est également possible d’opter pour des armoires, bacs ou palettes de stockage. 

Boxes en bois :

Modulables à souhait, les boxes en bois se déclinent en différentes dimensions, ce qui permet d’optimiser au mieux votre espace. 

Accessoires pour sécuriser ses espaces

Pour sécuriser vos lieux de stockage et vous conformer à la réglementation, vous trouverez une large gamme d’accessoires :

  • butées de palettes (ou arrêtoirs) à l’arrière des rayonnages pour éviter la chute des palettes;
  • cloisons grillagées à l’arrière des racks à palettes pour protéger les allées de circulation des chutes de marchandises;
  • filets de protection pour rayonnages;
  • protections d’extrémités (porte-palette et poteaux et d’angle);
  • barrières et rambardes de sécurité;
  • bandes de signalisation;
  • bandes antidérapantes.

 

Entreposage : la préservation des marchandises

Lorsque le rangement de sa zone de stockage est parfaitement étudié, la gestion des stocks et la réduction des coûts en sont facilitées.

Choix de l’emplacement pour son rangement

Après avoir évalué votre capacité de stockage, ce qui permet d’évaluer au plus juste les volumes possibles de stockage et limiter les coûts, il convient de choisir avec attention l’emplacement parfait pour vos marchandises. Deux points essentiels permettent de bien le définir. 

  1. La nature des marchandises : Vous devez en tenir compte. Se présentent-elles à l’état gazeux, solide ou liquide? Selon leur état, vous avez différents conditionnements qui cohabiteront dans votre lieu de stockage, comme les bidons, les caisses, les palettes… Autres éléments à prendre en considération : le poids, le volume et les dimensions des marchandises, packaging inclus.
  2. L’impact environnemental sur vos marchandises : Qu’il s’agisse d’un local ouvert ou fermé, l’environnement de votre lieu de stockage peut impacter votre stock. Afin de pallier tout risque d’altération, il convient donc de veiller à bien respecter les conditions de stockage indiquées par vos fournisseurs, et ce, pour chaque famille de produits. Éléments importants dans le choix de l’emplacement : la température du lieu, l’humidité, la lumière, la poussière, les vibrations et les odeurs.

Les méthodes d’affectation des espaces

La réception et le contrôle des marchandises effectués, il est nécessaire de les ranger en utilisant l’une des deux méthodes d’affectation en vigueur.

Une affectation fixe et invariable

Avec cette méthode, le gestionnaire de stock trouve facilement sa marchandise qui est toujours stockée au même endroit selon un rangement prédéfini. C’est la méthode à privilégier.

Une affectation variable

Cette méthode organise le rangement en fonction de l’espace disponible, ce qui nécessite des mises à jour régulières des documents et des logiciels de gestion des stocks. Mieux vaut donc ne l’utiliser que ponctuellement.

Les différents types d’entreposage

Tout comme pour l’emplacement, il est nécessaire de stocker selon la nature de la marchandise. Pour optimiser l’espace, tout en respectant celle-ci, il est indispensable d’adopter un rangement particulier. 

Rangement à l’unité

Pour optimiser le transport des marchandises et faciliter la manutention, un conditionnement à l’unité est préféré par le fabricant. Ce conditionnement se décline selon la nature du produit en :

  • casier de rangement
  • rouleau,
  • bidon ou fût
  • etc.

Ces unités de marchandises peuvent, dans certains cas, se superposer pour maximiser le rangement et l’espace. Pour les autres, un endroit dédié devra leur être affecté.

Rangement du vrac liquide

Le vrac liquide est constitué des produits liquides livrés sans emballage. Selon leur degré de dangerosité, leur stockage peut s’effectuer au moyen :

  • de bassins ouverts
  • de réservoirs ouvert ou fermé de type citerne, notamment pour les gaz toxiques et combustibles.

Il existe une réglementation spécifique au stockage de ces produits qui est régulièrement contrôlé afin de vérifier que le personnel n’encourt aucun danger. 

Rangement du vrac solide

Le vrac liquide est constitué des produits liquides livrés avec ou sans emballage et sensibles aux intempéries. Il s’agit principalement des produits alimentaires, des graviers et autres minerais, du sable, du ciment et divers minerais.

Une réglementation particulière en matière de stockage des produits alimentaires afin de vérifier que le consommateur n’encourt aucun risque sanitaire.

Pour conclure, que vous ayez un petit espace de stockage ou un entrepôt, il vous est possible de bien ranger vos stocks tout en respectant les règles de stockage. Cela est possible grâce à des méthodes de rangement qui vous permettent de sécuriser vos espaces et d’optimiser votre gestion de stock. Ces derniers sont à choisir en fonction des surfaces, mais aussi de la nature des marchandises. 

Pourquoi choisir Fastmag pour votre gestion des stocks

  • Conçus pour vous proposer une expérience utilisateur optimale, les outils d’optimisation des stocks Fastmag couvrent tous les besoins de la chaîne logistique. Ces logiciels métiers vous permettent de mettre en place une gestion de stock performante et de valoriser votre patrimoine.