Le guide du commerçant

Imprimantes et tickets de caisse

Obligations légales

En tant que commerçant, vous êtes légalement obligé d’éditer un ticket de caisse pour toute transaction supérieure à 15,24€ HT au sein de votre boutique.

Les questions à se poser pour faire le bon choix

Comme il existe beaucoup d’imprimantes sur le marché et qu’il n’est pas évident de faire un choix adapté à votre activité, voici quelques conseils pour éclairer votre décision :

Dans un premier temps, étudiez l’offre en fonction de votre secteur d’activité : 

  • Si vous évoluez dans un domaine proche de la mode ou des soins à la personne, il est de bon ton que votre ticket de caisse reflète une certaine esthétique et soit en couleurs,
  • Si vous commercialisez des produits techniques, privilégiez un aspect sobre qui détaillera les caractéristiques des produits.

Puis, estimez le nombre d’encaissements par heure à réaliser. Plus ce nombre sera élevé, plus le besoin d’une imprimante à la fois technique et rapide se fera sentir.

Fastmag Boutique

Equipez-vous avec Fastmag Boutique pour gérer votre point de vente

Fastmag vous fournit un logiciel de caisse ainsi que tout le matériel nécessaire au fonctionnement de votre magasin. En savoir plus

Les différents types d’imprimantes

Au-delà des caractéristiques techniques que l’on peut attendre de ces imprimantes (format, design, fonctionnalités, qualité et vitesse d’impression, robustesse et qualités sonores), 4 principaux types de machines sont disponibles :

  • Les imprimantes thermiques : Elles sont de loin les plus couramment utilisées, du fait qu’elles sont relativement robustes, facilement maniables, rapides et ne nécessitent pas l’achat de cartouches d’encre onéreuses. La qualité d’impression est correcte mais on doit tenir compte de la faible durée de vie (lisibilité qui s’altère assez vite) des tickets de caisse.
  • Les imprimantes matricielles ou à impact :  Moins chères à l’achat, elles garantissent la lisibilité dans le temps des tickets de caisse. Leur principal inconvénient est le prix et la disponibilité de plus en plus aléatoire des consommables qui lui sont indispensables…
  • Les imprimantes à jet d’encre : Généralement multifonctions (impression des tickets mais aussi des chèques, factures et étiquettes de prix), elles proposent une impression de qualité en couleurs. Seul bémol : l’achat coûteux et régulier de consommables, notamment l’encre.
  • Les imprimantes laser : Rapides et silencieuses, elles impriment en couleurs et sont de grande qualité et robustesse. En revanche, elles sont nettement plus chères à l’achat.

Les tickets de caisse

Quand les élus s’en mêlent…

Mi-novembre 2018, Patricia Mirallès, députée LREM de l’Hérault, a déposé une proposition de loi mercredi pour interdire l’impression systématique du ticket de caisse, dès le 1er janvier 2020.

Arguant de la faible durée de vie des tickets de caisse, ils pourraient être dématérialisés et envoyés par mail sur une carte de fidélité.

Les avantages ?

  • Moins de frais pour les commerçants (imprimante, papier, consommables, etc.) et
  • Environnemental* (réduction des déchets, moins de pollution, etc.) et
  • Sanitaire puisque ces tickets de caisse contiennent pour la plupart du bisphénol, un perturbateur endocrinien réputé « sévère » car il peut causer nombre de cancers, avoir un effet nocif sur le testicule fœtal humain, réduire la production de testostérone…

*argument de principe car l’envoi d’un e-mail, le stockage de données, la consultation d’un compte client en ligne, etc. ont aussi une empreinte écologique non négligeable.

Le texte pourrait être étudié par l’Assemblée nationale courant 2019…

 

Les tickets de caisse sont-ils vraiment indispensables?

caisseLa question est simple : Peut-on se passer du fameux ticket de caisse et passer au tout numérique ?

Imposés aux commerçants pour justifier leur chiffre d’affaires à l’administration fiscale dès 15,24€ HT, ils leur sont utiles pour régler plus facilement d’éventuels litiges avec leur clientèle.

Côté client, ne pas en recevoir donne la sensation d’avoir été roulé ! Il a donc besoin d’être rassuré.

Pourtant, de grandes enseignes comme Leclerc et Décathlon sont en cours d’opter pour le ticket numérique, tout en avouant que « supprimer le ticket papier prendra plusieurs décennies ». Maintenant, avec l’avènement des caisses automatiques et du libre-service, on s’aperçoit que, quand le choix leur est donné, l’immense majorité des consommateurs acceptent de s’inscrire pour obtenir une carte de fidélité puis choisissent de recevoir leur ticket de caisse par e-mail.

De fait, ces avancées ne sont disponibles que dans peu de magasins, pour la plupart situés en centre-ville et s’adressant à une clientèle branchée.

 

Avantages de la dématérialisation

  • Elle permet une meilleure traçabilité et une réactivité accrue quand il s’agit, pour l’enseigne, de rappeler un produit qui pose un problème technique ou sanitaire avant qu’il ne soit utilisé ou consommé et
  • De permettre aux consommateurs de donner leur avis sur leur expérience des produits et aux enseignes d’en tenir compte pour améliorer leur offre.

 

Risques et inconvénients de la dématérialisation pour le client

Il s’agit, ni plus ni moins que de la garantie de la confidentialité : pour ouvrir un compte et disposer d’une carte de fidélité, le consommateur doit fournir, en sus de son numéro de carte de paiement, nombre d’informations personnelles qui peuvent se retrouver utilisées par l’enseigne ou « cédées » à des plateformes transversales regroupant ces mêmes informations de plusieurs enseignes…

quis ut diam leo libero in Sed luctus porta.