Le guide du commerçant

Un indépendant

Un indépendant est un chef d’entreprise elle-même indépendante d’une quelconque structure commerciale ou d’un réseau. L’indépendant peut donc décider en toute autonomie de la marche à suivre pour effectuer son travail. Il n’a pas de compte à rendre si ce n’est à d’éventuels partenaires commerciaux (clients, banquiers, état).

Devenir indépendant

Trouver une idée

La première chose à faire quand on veut devenir indépendant est de trouver une idée d’entreprise à créer. Il peut s’agir d’une idée innovante, répondant à un véritable besoin des clients, tout comme d’une activité qui existe déjà. Cela peut être dans un domaine commercial (achat/revente, prestation de services…), industriel (production de biens), artisanal, libéral…La seule condition : que l’indépendant ait les compétences pour mener à bien son projet, sous peine de le voir échouer. 

Choisir la forme juridique

Une fois l’idée trouvée, il faudra choisir la forme juridique et entamer les démarches pour créer son entreprise ou sa société. Il faut d’ailleurs dans un premier temps distinguer entreprise et société.

L’entreprise est le prolongement de l’entrepreneur. Au niveau juridique, les deux ne forment qu’un. Ainsi, le patrimoine de l’entrepreneur et le patrimoine de l’entreprise sont confondus. 

La société a quant à elle une personnalité morale propre. Elle est composée d’un, ou de plusieurs associés, qui apportent leurs fonds à l’entreprise. Elle est ensuite dirigée par une ou plusieurs personnes (on parle de gérant pour les EURL, SARL, SNC et de président pour les SASU, SAS, SA). 

 

Fastmag Boutique

Le logiciel Fastmag Boutique accompagne les indépendants dans leur gestion de magasin

Fastmag Boutique est un logiciel de caisse adapté à tous les status d’entreprise pour la gestion de boutique. En savoir plus

Il existe un très grand nombre de formes juridiques. Voici les plus courantes : 

  • L’auto-entreprise : c’est la forme la plus simple mais elle est limitée en termes de chiffre d’affaires ;
  • L’entreprise individuelle qui ne permet pas de distinguer patrimoine de l’entreprise et patrimoine de l’entrepreneur ;
  • L’EIRL (entreprise individuelle à responsabilité limitée) : à mi-chemin entre l’entreprise individuelle et l’EURL ;
  • L’EURL (entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée) et la SARL (société à responsabilité limitée) ;
  • La SASU (société à actions simplifiée unipersonnelle) et la SAS (société à actions simplifiée) ;
  • La SA (société anonyme).

Pas si indépendant que ça…

Bien entendu, même si on parle d’indépendant, ou encore de freelance, le chef d’entreprise a tout de même des comptes à rendre, à commencer par l’état. Il doit ainsi respecter les obligations comptables, fiscales et sociales qui lui incombent. Même si ces obligations sont plus ou moins lourdes en fonction de la forme juridique choisie, il devra : 

  • Tenir une comptabilité (simplifiée s’il est en auto-entreprise, bilan, compte de résultat et liasse fiscale annuelle dans les autres cas) ;
  • Réaliser les déclarations fiscales obligatoires (déclaration de TVA sauf pour ceux qui sont en franchise, déclaration d’impôt sur le revenu ou d’impôt sur les sociétés, cotisation foncière des entreprises et cotisation sur la valeur ajoutée, taxe sur les salaires le cas échéant, taxe sur les véhicules de société le cas échéant…) ;
  • Déclarer et payer des charges sociales, sur les revenus de l’indépendant mais également sur ceux de ses salariés s’il en a ;
  • Rembourser son prêt s’il en a contracté un auprès d’un établissement bancaire. Il devra donc remettre un business plan au banquier avant l’octroi du prêt ainsi qu’un bilan à chaque clôture des comptes ;
  • Respecter les contrats en cours : avec ses salariés, avec ses clients, avec ses fournisseurs…

En résumé :

 

    • Un indépendant n’est pas salarié et n’est pas membre d’un réseau commercial ;
    • Il doit choisir une forme juridique et réaliser les formalités de création ;
    • Il doit rendre des comptes à l’état mais aussi à ses partenaires commerciaux.
ut lectus adipiscing ipsum non ante. efficitur. vulputate, at tempus venenatis, quis