L’interview d’Alexis Lederer, directeur commercial de MAX&MOI

Fév 18, 2022 | Actualités Fastmag, Interview client

 « Fastmag sait anticiper nos besoins »  

Lancée dans le giron de Maison familiale Lederer, la marque de mode MAX&MOI perpétue son héritage avec des collections mixant le cachemire, le cuir et fourrure et assure son développement toujours accompagnée de son partenaire informatique Fastmag.

max&moi

Créée en 2008 dans le 10e arrondissement parisien, MAX&MOI est née de la volonté de « créer une marque de prêt à porter qui garderait notre ADN avec de belles matières », explique Alexis Lederer, directeur commercial de la marque. Le responsable représente la quatrième génération aux commandes de la Maison fondée en 1925 par Max Lederer et qui était à l’origine négociant en peaux et en fourrure. Il la dirige aujourd’hui avec son frère Elie tandis qu’Emma Lederer, épouse d’Elie, intervient comme directrice artistique depuis 2018.

MAX&MOI

Un positionnement sport chic et élégant

MAX&MOI conçoit et commercialise un vestiaire complet avec des robes, des cardigans, des pantalons et des accessoires. Après l’ouverture d’une première boutique à l’enseigne inaugurée à Paris, la marque en comptabilise aujourd’hui une trentaine, majoritairement des succursales en France mais aussi en Suisse, Belgique, Espagne. Elle s’appuie également sur quelques franchises en Russie et en Ukraine et sur un réseau de 300 multimarques sur tous les continents et une moitié au sein de l’Hexagone. 

Clientèle internationale

Avec ses produits de qualité, axés aussi sur le voyage, MAX&MOI séduit une clientèle internationale en particulier les femmes de 30 à 55 ans. L’entreprise familiale maîtrise son cœur de métier, comme sa création avec un bureau de style d’une demi-douzaine de personnes dans ses locaux parisiens. Seul le service logistique est externalisé. Le sourcing est en partie opéré en France et en Asie pour la maille, les collections en chaîne et trame, la soie et le coton.  « Nous sommes dans la slow fashion avec deux collections par an, soit environ 150 références dans différentes couleurs pour l’hiver, une partie croisière avec des pulls en laine Merinos en décembre, et 120 à 130 références pour les collections estivales », explique Alexis Lederer. Quelques outlets bien situés assurent les écoulements des stocks de fin de saison. 

Un site de vente e-commerce modernisé

La société qui a entamé une migration de sa plateforme e-commerce veut désormais aller encore un peu plus loin dans sa stratégie omnicanal. Son site marchand lancé en 2010 pèse aujourd’hui 8 à 9% de ses ventes. « Nous mutualisons tous les stocks de nos boutiques et opérons un service de ship from store. Quand une commande est effectuée en ligne, elle peut être préparée depuis une boutique et livrée à Paris et dans la petite couronne par coursier »  explique assure Alexis Lederer. « Mais nous avons encore une réelle marge de progression sur cette activité e-commerce. Nous pouvons faire plus en y consacrant aussi davantage de ressources ». 

Parmi les premiers utilisateurs du logiciel Fastmag

MAX&MOI a été parmi les premières à déployer le logiciel Fastmag après que la maison Lederer ait commencé par s’équiper de Charlie 32, une solution informatique sous DOS qui prenait déjà en compte les notions de tailles et de coloris. L’outil au service des marques de mode du Sentier avait été conçu par Serge Chelli avant que ce précurseur passionné du Web ne fonde Fastmag en imaginant un mode hébergé avant l’heure. « Quand nous avons ouvert des boutiques MAX&MOI, elles ont migré sur Fastmag et la solution a grandi et évolué avec nous. Nous avons testé avec l’éditeur de nombreux nouveaux modules pour la prise de commande, la mutualisation des stocks, le pilotage de toutes les données retail et wholesale », raconte Alexis Lederer.  

Une informatique adaptée l’évolution de l’activité 

Max & Moi utilise aujourd’hui 100% de ses modules de Fastmag. « Le logiciel répond parfaitement à nos besoins et nous avons toujours un interlocuteur pour nous répondre en cas de problème. Quand nous avons eu besoin de travailler avec des devises étrangères, Fastmag a fait les développements nécessaires, tout comme lorsqu’il s’est agi de dédoublonner les données pour disposer d’une base de données propre et exploitable », assure Alexis Lederer. Le dirigeant participe régulièrement à des ateliers pour exprimer ses attentes mais aussi faire part des irritants à résoudre. « Il est important de s’appuyer sur une solution agile et sur un éditeur informatique capable d’anticiper les besoins comme lorsqu’ il a lancé le ticket de caisse dématérialisé à envoyer par email ». 

Pour s’inscrire dans la modernité

Max & Moi continue de s’inscrire dans la modernité en restant aussi à l’écoute de sa clientèle. La griffe adhère au label d’éthique et de traçabilité mis au point par la Fédération internationale de la fourrure et elle intègre davantage de Made in France parmi ses collections avec un bon tiers de ses articles confectionnés désormais dans l’Hexagone. L’objectif est de continuer à grandir sans jamais renier ses racines. 

Lire d’autres articles de la catégorie Actualités Fastmag

Informations importantes sur notre logiciel Charlie

Informations importantes sur notre logiciel Charlie

Pour rappel, le 29 avril 2021, nous vous informions que nous ne mettions plus à jour le logiciel Charlie. Par ailleurs, le 01 janvier 2022, la réglementation sur l'envoi des fichiers pour la Déclaration d'Échange de Biens (DEB) évolue.Pour...

lire plus