Interview de Jean-Loup Becker, gérant de deux magasins Merode Territoire d’Homme

Juin 29, 2021 | Actualités Fastmag

« Avec Fastmag nous pouvons rester indépendants sans être isolés » 

Professionnel de la mode, Jean-Loup Becker a suivi l’évolution des commerces indépendants de centre-ville et leurs premières implantations dans les centres commerciaux. Très actif, il défend avec passion son métier de commerçant basé sur la proximité avec ses clients mais qui doit aussi s’appuyer sur des outils de gestion modernes pour anticiper leurs attentes

Commerçant indépendant de longue date et fin connaisseur de la mode et du prêt-à-porter, Jean-Loup Becker a inauguré sa première boutique de centre-ville en 1966. Il a vécu les années fastes du commerce indépendant, les premières implantations de points de vente dans les centres commerciaux encore flambants neufs comme Parly 2, Cergy 3 Fontaines ou encore Italie 2, avant d’assister aussi à l’arrivée de la concurrence des puissantes chaînes du commerce organisé. Très actif, le professionnel a aussi été à l’origine de la création d’associations de commerçants dans les centres commerciaux, associations dont il a aussi assuré la présidence pendant plusieurs années. « C’était une époque assez riche et intéressante pendant laquelle les indépendants avaient leurs places dans ces grandes unités commerciales. Le vent a tourné dans les années 85-2000 », se souvient  le professionnel qui décide alors de se consacrer à ses magasins de centre-ville.

Jean-Loup Becker est aussi l’un des cofondateurs du groupement d’indépendants et de la centrale d’achat Territoire d’Homme qui réunit actuellement une quarantaine de magasins dans toute la France« J’ai connu des années glorieuses avant que nos commerces soient aussi considérés comme « non essentiels » et soient contraints à la fermeture avec cette crise sanitaire », ajoute Jean-Loup Becker, aujourd’hui coactionnaire avec ses associés de cinq boutiques et gérant de deux magasins succursalistes de vêtements “Mérode Territoire d’homme” à Paris dans le 14ème arrondissement et à Mantes-la-Jolie dans les Yvelines. 

 

kujten cachemire

Un logiciel pensé pour les magasins et pour la centrale

Son entreprise familiale dispose néanmoins de tous les atouts pour rebondir. A commencer par son équipement informatique qu’il a su faire évoluer lui aussi au fil des années. « Dans les années 70, nous avions un logiciel de gestion un peu ancien qui avait été pris sous l’égide d’un fabricant puis nous sommes devenus des clients de l’éditeur Cegid. Nous avons ensuite lancé un appel d’offre pour moderniser notre outil et avons opté pour Fastmag avec le soutien aussi de la FNH (Fédération Nationale de l’Habillement) dont l’éditeur est l’un de ses partenaires. C’était le choix du groupement. Nous avions besoin d’un logiciel qui soit pensé à la fois pour les magasins et pour la centrale ». Aujourd’hui quasiment toutes les boutiques affiliées à Territoire d’Homme sont dotées de ce même outil pour à la fois gérer leur activité de manière indépendante tout en partageant des données macro-économiques sur les meilleures ventes du réseau, par exemple. « Ce qui est important dans notre métier c’est de rester indépendant sans être isolés ».  

Le logiciel est utilisé pour passer les commandes aux fournisseurs répertoriés ou non par la centrale et assure le suivi de la vente jusqu’au consommateur. Il permet aussi de saisir facilement les données du client pour construire et enrichir une base et ensuite accéder aux historiques d’achat. « C’est important. Nous sommes dans un métier de contact et le client veut être bien accueilli, accompagné, conseillé jusqu’au bout », estime Jean-Loup Becker. Chacune de ses boutiques gère des fichiers de 6000 à 10 000 contacts à qui sont envoyés régulièrement des offres par emailing. Des tableaux de bord assurent aussi un meilleur suivi des réassorts et apportent une visibilité sur les ventes et le chiffre d’affaires. « Pour le groupement, ce logiciel commun apporte de nombreux bénéfices. Les responsables qui siègent à la commission produits et sont chargés de répertorier les fournisseurs sont friands des renseignements sur ce qui a été vendu ou non et sur ces infos qui remontent de chaque magasin. C’est dans l’intérêt de la gestion du groupement ».  Jean-Loup Becker apprécie aussi la hotline, toujours réactive en cas de problème. « Nous savons qu’il sera solutionné rapidement. Ce contact et ce suivi sont très importants pour notre activité. Nos partenaires doivent aussi partager nos valeurs en matière de gestion de la relation client», ajoute Jean-Loup Becker.

Lire d’autres articles de la catégorie Actualités Fastmag

Webinaire – Les règles de soldes dans Fastmag

Webinaire – Les règles de soldes dans Fastmag

Webinaire gratuit, le vendredi 04 juin 2021 à 09h30 Présenté par :​​​​​​ Karine de WildeConsultante formatrice retail Laetitia ArhabConsultante formatrice S’inscrire gratuitement maintenant ! Lire d'autres articles de la catégorie Actualités...

lire plus
Vous utilisez encore Charlie ? Mettez-vous à jour !

Vous utilisez encore Charlie ? Mettez-vous à jour !

Le logiciel Charlie édité par Fastmag ne fait plus l'objet de mise à jour évolutive. Nous ne pouvons donc pas assurer la garantie du respect des réglementations en vigueur. Outre les mises à jour nécessaires au bon respect de la loi, le logiciel...

lire plus