Accueil > Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?
Le guide du commerçant – Comptabilité

Qu’est-ce qu’un bilan comptable ?

Au cours de votre activité, dans le cadre de différentes démarches (banques, administrations, fournisseurs…), le bilan de votre entreprise peut vous être régulièrement demandé. Découvrez avec FASTMAG ce qu’est précisément un bilan comptable et son utilité.

Définition du bilan comptable

Un bilan comptable est une synthèse répondant à un ensemble de règles compilant des données chiffrées. C’est donc un document, présenté sous forme de tableau, qui révèle la situation financière et les activités économiques d’une entreprise à la clôture d’un exercice ou à des dates intermédiaires.
Il est particulièrement utile aux tiers désireux de s’assurer de la solvabilité d’une entreprise et d’en connaître la valeur. Il détermine aussi le bénéfice imposable et constitue un outil précieux d’aide à la décision.

Bilan équilibré

Le bilan comptable se doit d’être toujours équilibré financièrement avec un total d’actif égal au total du passif. Ainsi, chaque produit de l’actif doit correspondre à une charge inscrite au passif.

Différence entre bilan et compte de résultat

Si le bilan est une photographie comptable de l’entreprise, le compte de résultat s’intéresse uniquement aux opérations ayant une incidence sur le résultat : recettes, biens et services consommés. Le compte de résultat, qu’il soit bénéficiaire ou déficitaire, intègre les capitaux propres figurant dans le passif du bilan.

Pourquoi réalise-t-on un bilan comptable ?

Dans les obligations légales, nous avons vu qu’il existait un certain nombre de documents obligatoires qu’il est indispensable de fournir à l’administration fiscale. Regardons-les plus précisément et faisons un point sur la TVA.

Obligation légale

En vertu de l’article L123-12 du Code du Commerce, « toute personne physique ou morale ayant la qualité de commerçant doit procéder à l’enregistrement comptable des mouvements affectant le patrimoine de son entreprise. Ces mouvements sont enregistrés chronologiquement.

Elle doit contrôler par inventaire, au moins une fois tous les douze mois, l’existence et la valeur des éléments actifs et passifs du patrimoine de l’entreprise.
Elle doit établir des comptes annuels à la clôture de l’exercice au vu des enregistrements comptables et de l’inventaire. Ces comptes annuels comprennent le bilan, le compte de résultat et une annexe, qui forment un tout indissociable. »

En revanche, le régime de la micro-entreprise (micro-BIC ou micro-BNC) ne contraint pas à la tenue d’une comptabilité complète. Il dispense de bilan, mais non de la tenue d’un livre-journal de recettes et d’un registre d’achats.

Recensement de ce que possède et doit l’entreprise

Le bilan comptable est obligatoire pour le calcul de l’imposition et utile au tiers pour juger de la crédibilité d’une entreprise, mais il est aussi précieux pour le chef d’entreprise. L’analyse du bilan est un excellent outil d’aide à décision et de définition d’une stratégie. Selon l’activité, cette vision comptable peut être enrichie d’indicateurs financiers ou opérationnels personnalisés.

Comment se structure un bilan comptable ?

Un bilan comptable se présente en deux colonnes :
la colonne de gauche indique l’actif,
la colonne de droit indique le passif.

Actif

L’actif du bilan comptable indique :

  • Les immobilisations incorporelles (brevets, licences, logiciels…)
  • Les immobilisations corporelles (immeubles, terrains, gros outillage, machines…)
  • Les immobilisations financières (titres financiers, cautions…)
  • Les stocks de matières premières, produits finis et semi-finis
  • Les créances dues à la date du bilan (fournisseurs, impôts…)
  • La trésorerie (comptes bancaires, valeurs mobilières de placement, autres placements de trésorerie)

Passif

Le passif du bilan comptable indique :

Les capitaux propres (capital social, compte de l’exploitant, réserves…)
Les dettes (banques, fournisseurs, impôts…)

Pour conclure, l’importance du bilan comptable est telle qu’il est vivement recommandé de se doter d’un logiciel de comptabilité. Ses données peuvent être partagées avec un expert-comptable afin d’être assuré de l’exactitude des comptes au moment de leur dépôt au Tribunal de commerce.

En résumé

  • Un bilan comptable est obligatoire sauf pour les régimes simplifiés.
  • Il détaille l’actif (ce que possède l’entreprise) et le passif (ce que doit l’entreprise).
  • Il doit être à l’équilibre.