Le guide du commerçant

Quel intérêt à avoir un site Internet pour les commerçants ?

Halte aux idées reçues : les sites Internet ne sont pas réservés aux grosses entreprises et les commerçants ont tout intérêt à avoir le leur. Qu’il s’agisse d’un site vitrine ou d’un e-commerce, disposer d’un site Internet est un investissement, et non une dépense superflue. Loin d’être une menace, ils sont aujourd’hui complémentaires aux points de vente physique et même un levier de croissance pour les commerces de proximité. Tous les commerçants peuvent y trouver des intérêts : chaînes de magasins comme commerces indépendants, mode et équipement de la maison comme alimentaire, loisir et services culturels.

Augmenter les ventes, l’intérêt premier du site Internet pour les commerçants

Non, avoir un site Internet pour les commerçants ne va pas provoquer une baisse des ventes en magasin, bien au contraire. Nombre d’études ont prouvé qu’il permettait à l’inverse d’augmenter le trafic et donc le chiffre d’affaires. Augmentation des ventes en magasin, mais aussi en ligne. La boutique virtuelle va permettre de conquérir de nouveaux marchés, d’accroître la zone de chalandise et de réaliser des ventes en continu, aussi bien le jour que la nuit, le week-end et les jours fériés que la semaine.

Sites internet

En proposant des outils digitaux, le site Internet permettra d’attirer des nouveaux clients mais aussi de fidéliser les plus anciens. Réservation en ligne, click and collect (commande sur Internet et récupération en boutique), base de données commune entre la boutique virtuelle et la boutique physique sont autant de solutions à envisager. 

Il va  également permettre d’utiliser des outils de communication digitaux comme les newsletters ou se construire et faire vivre une communauté sur les réseaux sociaux, s’offrir les services des influenceurs…

Autre avantage : la mise en place de statistiques de fréquentation des pages. Le site pourra être le moyen de recueillir des avis, de réaliser des sondages, de connaître les produits populaires et ainsi de lever certains freins à l’achat.

Il va sans dire qu’être présent sur Internet, c’est aussi, au delà de gagner des ventes, ne pas en perdre. La France compte plus de 170 000 sites marchands. Ne pas en faire partie, quand on est commerçant, c’est passer à côté d’un potentiel incroyable. Il faut pour cela être présent sur les moteurs de recherche et être référencé localement, en naturel et éventuellement en payant.

La bonne nouvelle c’est que le site Internet constitue une source d’information illimitée et peut contenir des centaines voire des milliers de photos, de pages, d’articles de blog.

E-commerce

Un site Internet grâce à Fastmag E-commerce

Fastmag E-commerce est un plateforme intuitive qui centralise toutes vos données pour gérer le développement de vos ventes et fidéliser vos clients. En savoir plus

… Et diminuer les charges

En plus de permettre d’accroitre le chiffre d’affaires, le site Internet va avoir une deuxième conséquence sur le résultat de l’entreprise en permettant une diminution des charges : 

  • Désengorger le service client en fournissant des informations sur le site web : FAQ (foire aux questions) avec les questions fréquemment posées par les clients, horaires d’ouverture, coordonnées de l’entreprise…
  • Automatiser certaines tâches comme les réservations en ligne ;

Permettre de communiquer facilement via une source d’information rapide et facile à mettre à jour.

Combiner les avantages du point de vente physique et en ligne

Avoir une boutique physique et une boutique virtuelle, c’est : 

  • Permettre des livraisons en un temps record ;
  • Lever les réticences qui vont avec le commerce en ligne comme la crainte à l’idée de communiquer ses coordonnées bancaires ;
  • Permettre aux clients, notamment dans le secteur du prêt-à-porter de voir la matière, de toucher, d’essayer les produits.

En résumé

Le site Internet va permettre au commerçant de :

 

    • Augmenter ses ventes de nombreuses façons : plus de trafic en magasin, nouveaux marchés, outils de communication digitaux, fidélisation des clients ;
    • Diminuer ses charges : moins d’intermédiaires, désengorgement du service client, automatisation de certaines tâches.
sem, ut elementum felis Nullam id ante. libero at odio