Le guide du commerçant

Les acomptes

Lors de la commande d’un produit ou d’un service, il est judicieux de demander un acompte afin de maîtriser ses flux de trésorerie. Fastmag vous dit tout de ce paiement partiel différent de l’avance.

Qu’est-ce qu’un acompte ?

De manière générale, l’acompte est un versement partiel versé par anticipation. Cependant, il faut distinguer deux types d’acompte :

  • Celui qui engage fermement un client dans l’achat d’un produit ou d’un service lors de la conclusion d’un contrat, les arrhes étant les sommes versées après la conclusion de ce dernier
  • Celui qu’un employeur verse à un collaborateur et correspondant à un travail déjà effectué avant l’établissement de sa fiche de paie, contrairement à l’avance sur salaire que l’on verse alors que le travail n’a pas encore été effectué

Nous allons nous intéresser plus particulièrement au premier type d’acompte.

Fastmag Negoce

Utilisez Fastmag pour gérer vos paiements, avoirs et impayés

Profitez des 30 ans d’experience de Fastmag dans le domaine du BtoB pour gérer vos paiements, encaissements, avoirs et impayés. En savoir plus

Quels sont les avantages d’un acompte ?

Que vous soyez fabricant, grossiste ou commerçant, il est essentiel de demander le versement d’un acompte à la signature du contrat ou à la commande d’un article particulier. En effet, un acompte offre différents avantages.

1. L’engagement

Un acompte engage psychologiquement et bloque la vente. Le client ne peut donc pas changer d’avis. Et, s’il venait à le faire, son acompte ne serait pas remboursable, sauf si son achat a nécessité le recours à un crédit à la consommation avec possibilité de se rétracter dans un délai de 3 à 14 jours, auquel cas il est remboursable.

2. Diminution des pertes et des risques d’impayés

La perception de la qualité d’un client s’évalue à l’occasion du paiement de l’acompte. S’il n’est pas très enclin à le verser, vous pouvez aisément imaginer qu’il y aura des retards de paiement, voire des impayés

3. Une gestion de commande optimisée

Si la commande est importante, l’acompte permet une gestion anticipée de vos ressources et des matières premières pour la réaliser.

4. Une vision du prévisionnel

Grâce à l’acompte, il vous est également possible d’avoir une vision assez juste de votre chiffre d’affaires sur votre compte de résultat prévisionnel.

Quelques conseils pratiques

Avant de demander un acompte et de les notifier dans vos conditions générales de vente, il est nécessaire d’en définir le montant (somme forfaitaire) ou son pourcentage (10 à 30% du montant global de la commande). Une fois son règlement encaissé, il faut délivrer un reçu ou une facture d’acompte pour donner à votre client une preuve de son paiement.

Notification des acomptes

Les acomptes sont à enregistrer dans le journal de banque :

  • Chez le fournisseur : au débit de son compte 512 et au crédit du compte client
  • Chez le client : au crédit de son compte 512 et au débit du compte fournisseur

Lors de l’émission de la facture ou du ticket de caisse, l’acompte versé doit être indiqué après le total TTC sur la facture. Ainsi, l’enregistrement de la facture n’est pas modifié : son est le TTC (hors acompte).

En résumé


Un acompte peut recouvrir deux réalités : celui demandé à un client, celui octroyé par un employeur à son salarié. Dans le cadre d’une relation commerciale, il vous permet d’optimiser vos flux financiers et vos commandes tout en vous protégeant contre les impayés.