Accueil > À quoi sert un inventaire des stocks et des immobilisations ?
Le guide du commerçant – L’inventaire

À quoi sert un inventaire des stocks et des immobilisations ?

Un inventaire des stocks et des immobilisations est un inventaire physique de ce que possède votre entreprise au 31 décembre. Ce comptage, intégré au bilan comptable, est rendu obligatoire par l’article L 123-12 du Code de commerce pour l’ensemble des entreprises des secteurs marchands non agricoles. Fastmag vous détaille les points essentiels de cette obligation légale.

Quel est le principe d’un inventaire des stocks et des immobilisations ?

L’inventaire des stocks et des immobilisations recense tous les éléments physiquement stockés par votre entreprise pour fabriquer ses produits, comme les matières premières, mais aussi les produits en cours de fabrication et non finis, les consommables…

Finalité de l’inventaire

Après comptage des éléments présents sans les stocks de l’entreprise, on les rapproche avec les données récoltées et consignées sur les fiches d’inventaire du stock théorique. Cet inventaire permet donc de vérifier que ce qui est contenu dans l’inventaire théorique est juste. Il ne doit pas y avoir d’écarts inexpliqués entre les deux.

En cas de contrôle fiscal, l’entreprise est ainsi capable de prouver l’existence de son patrimoine et de certifier qu’elle en est bien la propriétaire, notamment grâce à l’ensemble des pièces comptables (factures, commandes…) précieusement conservées. En cas de cession, l’inventaire des stocks et des immobilisations et l’inventaire immatériel concourent tous deux à sa valorisation.

Pourquoi les écarts doivent-ils être contenus ?

L’inventaire des stocks et des immobilisations complète la liste du patrimoine de votre entité (biens immobiliers ou mobiliers) et présentée dans le bilan comptable clôturé au 31 décembre.
Quand la gestion des stocks est bien réalisée, il peut y avoir quelques écarts. Généralement, ils s’expliquent par quelques casses, l’obsolescence des procédés et des produits, etc. On appelle cela la démarque connue.

Outil de contrôle pertinent

Si les stocks sont mal gérés ou si l’entreprise subit des vols, des écarts importants peuvent être constatés. Ils sont des signaux d’alerte forts pour tout chef d’entreprise qui doit absolument repenser son modèle de gestion. En effet la démarque inconnue concourt à la faillite d’une entreprise à moyen et long terme.

Les écarts doivent donc être limités et expliqués car ils sont un indicateur de bonne ou de mauvaise gestion des stocks.

Comment réalise-t-on un inventaire des stocks et des immobilisations ?

Un inventaire des stocks et des immobilisations suit un processus bien réglé lorsqu’il est parfaitement mené.

Préparation de l’inventaire

À cette étape, on se concentre sur tous les éléments pouvant faciliter le déroulement de ce dernier :

    • Vérification des numéros d’inventaire
    • Choix des outils d’inventaire
    • Rangement des stocks
    • Compositions des équipes
    • Relecture de la procédure interne d’inventaire
    • Immobilisation des stocks (en cas d’inventaire annuel ou intermittent)

Réalisation de l’inventaire

La réalisation d’un inventaire des stocks et des immobilisations peut sensiblement varier en fonction de la méthode d’inventaire retenue par votre entreprise. Si vous n’avez pas opté pour un inventaire permanent ou tournant, vous devez suspendre vos activités durant la durée d’inventaire. Pour le reste, tout est similaire :

    • Recensement des marchandises
    • Recomptage en cas d’écart
    • Valorisation du stock

L’après inventaire

Après l’inventaire, lorsque tout a été contrôlé, tout est remonté à la comptabilité pour intégrer ce dernier dans les écritures. Selon les écarts constatés, des ajustements dans la gestion des stocks sont envisagés.

À quelle période faut-il réaliser son inventaire des stocks ?

S’agissant de la périodicité de l’inventaire des stocks et des immobilisations, il n’existe aucune règle précise fixée par le législateur. Son organisation est donc laissée à la libre appréciation des entreprises qui peuvent opter tantôt pour des inventaires partiels et réguliers, tantôt pour des inventaires de fin d’année.

Inventaires de stocks et des immobilisations partiels et réguliers

Très pratiques quand on dispose d’un logiciel ERP, ces types d’inventaires permettent d’ajuster en continu sa stratégie de gestion des stocks.

Inventaire permanent

Il recense tous les produits fabriqués ou achetés à l’instant T : les stocks sont donc mis à jour en continu.

Inventaire tournant

Il définit, selon les rotations de stocks de l’entreprise, un comptage lissé dans le temps jusqu’au 31 décembre. Ce dernier peut être mensuel, trimestriel ou annuel en fonction des familles d’articles.

Inventaires des stocks et des immobilisations de fin d’année

Si votre entreprise a peu de stocks ou ne peut réaliser des inventaires réguliers, les inventaires annuels et intermittents sont plus pertinents.

Inventaire annuel

Il est réalisé le 31 décembre et permet le comptage de l’ensemble des produits finis, semi-finis, matières premières en stock à cette date.

Inventaire intermittent

Il passe dans le compte stock toutes les marchandises stockées durant l’année et considérées comme une charge comptable durant l’exercice.

Un inventaire des stocks et des immobilisations revêt une grande importance pour une entreprise. Et, parce qu’il a une forte influence sur sa comptabilité, ne pas le réaliser est sanctionné d’une amende 9000 euros. En effet, sans lui, il est impossible de clôturer les comptes et de les déposer au Tribunal de commerce.

storage-unitFastmag et les douchettes à code-barres

Les douchettes à codes-barres proposées par Fastmag facilitent vos inventaires. Elles permettent de biper vos articles très simplement et de les mémoriser à partir de leurs codes-barres. Vos inventaires se réalisent donc bien plus vite, particulièrement si les relevés sont interfacés avec votre logiciel de caisse.